Combattants venus de la Mer
Bonjour,
Pour nous rejoindre : "S'enregistrer".
Dès votre inscription communiquer votre identité et matricule.
En fonction de vôtre réponse un modérateur vous contactera, vous recevrez un code d'accès.
Passage obligatoire "Bureau d'Embarquement"
, présentation succincte aux membres du Forum.
Présentez vous dès votre premier message si vous ne voulez pas avoir un compte invalidé.

C'est une politesse qui ne prends que quelques minutes...

Déjà membre ? "Connexion".

Merci de vôtre compréhension.
Amicalement

Pour nous rejoindre merci de vous présenter aux membres dans le bureau embarquement dès réception de vôtre code d'accès et surtout dès vôtre première visite,merci . Les propos racistes et autres manifestations de ce genre sont proscrits et entraînent l'annulation du compte

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Quelle HONTE !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Quelle HONTE !! le Dim 7 Déc 2014 - 16:21

Stickers


Maistrancier
Maistrancier
Après Sivens : Quand Hollande et Cazeneuve veulent la peau du général Favier, directeur de la Gendarmerie…

3 DÉCEMBRE 2014 | EXCLUSIVITÉ POLÉMIA


♦ Le général Denis Favier vivrait-il ses dernières semaines à la tête de la gendarmerie ?

Ce sont au moins les rumeurs persistantes qui circulent au ministère de l’Intérieur et au sein de la Direction générale de la Gendarmerie. Le héros de l’assaut de l’Airbus de Marignane en 1994 pourrait bientôt découvrir que les couloirs feutrés des ministères sont aussi traîtres que les repères de terroristes…

Le gouvernement, bousculé et affaibli par la mort de Rémi Fraisse, tué accidentellement par l’explosion d’une grenade dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014 sur le site du chantier du barrage de Sivens, aurait décidé de faire porter le chapeau au patron des gendarmes, le général Favier. On se souvient que ce jeune militant d’ultra-gauche a été tué au cours d’affrontements extrêmement violents qui ont opposé les gendarmes mobiles à des assaillants armés, appartenant à la mouvance anarcho-autonome et décidés à « casser du flic ». Un rapport de l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale (IGGN) a démontré l’absence de manquement aux règles juridiques et déontologiques tout en soulignant la stratégie de contrôle médiatique des activistes d’extrême gauche (1)

L’inconsistance du ministre de l’Intérieur

Face à cette affaire, certes, regrettable, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a fait la preuve de son inconsistance et de son incapacité à incarner l’ordre républicain. Le manque d’engagement du ministre a obligé le directeur général de la Gendarmerie à prendre, seul, face aux médias, la défense de ses hommes. Ses interventions remarquables de clarté, de mesure et d’autorité ont impressionné et n’en ont que mieux souligné, par contraste, le manque d’envergure et de caractère de Bernard Cazeneuve, petit personnage, nommé par hasard et pour des raisons bassement politiques à la tête d’un ministère prestigieux.

Mais, bien sûr, le général Favier va apprendre ce qu’il en coûte de faire de l’ombre à son ministre. Nos sources au sein de la Gendarmerie nous ont confirmé que les relations entre les deux hommes étaient tendues à l’extrême. L’article laudateur que le quotidien Le Monde a consacré au général Denis Favier dans son édition du 28 novembre 2014 n’a fait que renforcer la colère du ministre. (2)

Cazeneuve absent de la Sainte-Geneviève, fête de la Gendarmerie

Les observateurs avisés ont évidemment noté que Bernard Cazeneuve n’avait pas pris la peine, contrairement à son prédécesseur, d’assister à la Sainte-Geneviève, fête traditionnelle de la Gendarmerie, qui a été célébrée le 1er décembre à Paris et à l’occasion de laquelle, contrairement aux habitudes, le général Favier n’a pas pu prendre la parole.

Il se murmure au ministère de l’Intérieur que François Hollande, agacé par l’affaire Sivens, a tranché : dans quelques semaines, quand la tension sera retombée, le général Favier, dont la tête a été promise à Cécile Duflot en échange d’un cessez-le-feu au Parlement, devrait être remercié.

Au demeurant, le nom de son successeur court déjà. Il s’agirait du directeur des Ressources humaines de la Gendarmerie, personnage moins connu pour son parcours professionnel que pour sa parfaite conformité idéologique avec le pouvoir en place et sa soumission empressée aux dogmes du politiquement correct.

Favier promis au placard comme Soubelet ?

Comme, avant lui, le général Soubelet, placardisé dans un poste sans responsabilités opérationnelles pour avoir dit la vérité sur le laxisme judiciaire face à la délinquance, le général Favier devrait être appelé à d’autres fonctions, selon la formule consacrée, au détour d’un conseil des ministres en février ou mars 2015.

Triste fin de parcours pour un officier charismatique, au parcours exemplaire et apprécié, à juste titre, par tous les gendarmes de France…

François Chardon
3/12/2014

Resté près de vingt ans au service de l’Etat, François Chardon a rejoint le secteur privé et est maintenant consultant dans le domaine de la sécurité et de l’intelligence économique.

2 Re: Quelle HONTE !! le Dim 7 Déc 2014 - 19:19

Kader HOUSSEL

avatar
Maître-Principal
Maître-Principal
D'après Guy Béard....."le premier qui dit la vérité.... il sera exécuté !!"

3 Re: Quelle HONTE !! le Mer 10 Déc 2014 - 15:34

mike72

avatar
Capitaine de Corvette
Capitaine de Corvette
INADMISSIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


_________________


Passionné des COMMANDOS depuis leur création à nos jours. Leurs valeurs, leurs humours, leurs faits, leurs HUMILITE... Des HOMMES attachants, des tous Premiers aux actifs. MERCI A TOUS !!!!
http://commandos-marine.winnerbb.net

4 Re: Quelle HONTE !! le Mer 10 Déc 2014 - 17:01

JEFF_Geoffroy

avatar
Quartier-Maître de 1ère classe
Quartier-Maître de 1ère classe

5 Re: Quelle HONTE !! le Mer 10 Déc 2014 - 18:33

jc sorrieul

avatar
Elève officier
Elève officier
mike72 a écrit:INADMISSIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

+1 colère

6 Re: Quelle HONTE !! le Mer 10 Déc 2014 - 19:27

Méz


Maître
Maître
Et oui... c'est la misère !!!
Tout est politique, lorsque l'on porte des étoiles !

7 Re: Quelle HONTE !! le Jeu 11 Déc 2014 - 5:37

paris gerard

avatar
Quartier-Maître
Quartier-Maître
forcément à partir d'un certain niveau c'est politique;ça ne peut pas etre autrement..les écoles françaises,militaires et civiles,forment des tas de spécialistes,pour chaque échelon.or plus on monte,plus il y a de postes....par exemple il va y avoir 50 ou 100 colonels avec les memes formations,qualifications,etc au meme moment.pour en nommer par exemple 5 généraux,comment choisir?????????????le simple fait de parler une langue ((étrange))peut suffire;ou d'avoir cotoyé au loin un chef d'etat major étrangé...........apres,pour un divisionnaire ça peut encore se faire sur des criteres militaires((meilleur de sa génération,plus jeune diplomé etc...apres c'est peu probable,des sous fifres se chargeront pour lui de la ((technique))par contre il devra s'arranger avec prefets administrateurs ,ambassadeurs............et donc la hierarchie militaire va proposer différents candidats tous également capables,diplomés etc au pouvoir politique qui va choisir en fonction de critéres connus de lui seul..(confiance ,obeissance,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,)
le general eisenhover explique tres bien pourquoi il a été choisi pour diriger les troupes alliées.ses affectations precedentes((panama et autre)ont fait ressortir ses capacités d'organisateur;et il le dit il a été choisi pour ça.....et on lui a donné des subordonnés guerriers(bradley patton))il s'est bien aussi agi d'un poste politique.le general schazkopf dans ses memoires dit la meme chose,et explique bien pour son cas le cheminement qui l'a conduit a etre patron militaire d'une partie du monde et automatiquement patron de ((la guerre du golfe)).

8 Re: Quelle HONTE !! le Jeu 11 Déc 2014 - 17:15

pince

avatar
Maistrancier
Maistrancier
Une autre mouture.




















> Objet :  Le Général FAVIER un grand chef.

>
JOURNAL LE MONDE  28 novembre 2014
>
>
Denis Favier, chef des gendarmes, renforcé par Sivens

En première ligne depuis la mort de Rémi Fraisse, le général a reçu un soutien inconditionnel de ses troupes
> >
La voix est monocorde et grave, le propos convenu. Le directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), Denis Favier, aurait pourtant des choses à dire. L'institution qu'il représente s'est retrouvée sur le banc des accusés, suspectée d'avoir voulu cacher les causes de la mort de Rémi Fraisse, ce jeune homme tué par une grenade lancée par un gendarme en marge d'une manifestation contre le barrage de Sivens (Tarn). > Au plus fort de la polémique, il s'invite sur BFM, RTL ou dans les pages du Parisien. "  Que l'on dise que les gendarmes peuvent travestir la vérité, ce n'était pas acceptable, revient-il aujourd'hui. Les attaques étaient trop fortes, trop injustes. J'ai pensé qu'il fallait exprimer notre point de vue. Si je ne l'avais pas fait, cela aurait été un manquement à mes obligations de chef. Je ne suis pas fait de ce bois-là.  " A-t-il eu peur de perdre son poste  ? "  Ce sentiment ne m'a jamais habité.  "
> > > > En creux, on devine la fêlure. Un brin de fébrilité dans l'expression, un rire que l'on jurerait plus nerveux qu'à son habitude laissent deviner un Denis Favier ébranlé. L'homme qui, dans les médias, a pris avec aplomb la défense de ses troupes prévenait sur son blog "  De vous à moi  " sur l'intranet de la gendarmerie  : "  Il y aura des polémiques, parfois outrancières, dans lesquelles nous ne devons pas nous laisser entraîner.  " Celui qui exhortait "  au sang-froid  " est mal à l'aise pour parler de lui.
> > > > Alors ce sont ses hommes qui, à leur tour, font front pour le protéger. Lorsque Le Monde s'apprêtait à publier, le 13  novembre, l'enregistrement des conversations des gendarmes à Sivens contredisant la version officielle des militaires, le service de communication a supplié de retarder notre appel afin de le faire réagir. "  S'il vous plaît, ne le dérangez pas  ! Pas ce soir… Appelez-le demain  !  " Comme s'il fallait l'épargner, lui laisser le temps d'encaisser la nouvelle.
> > > > Dans le cadre de cette enquête, certains interlocuteurs ont été contactés par l'institution pour savoir ce qui s'était dit, quand certains interviewés n'ont pas pris d'eux-mêmes l'initiative de prévenir en amont. Une démarche inutile. On n'a jamais entendu quiconque dire autre chose que le plus grand bien du DGGN. Denis Favier est le héros de la gendarmerie.
> > > "  Ascendant naturel  " > 26  décembre 1994. Aéroport de Marignane. 173 passagers et membres d'équipage sont retenus en otage dans un Airbus d'Air France par un commando islamiste qui a déjà exécuté trois personnes. Le GIGN prend d'assaut l'Airbus, tue les terroristes et libère les otages. En première ligne, au milieu de ses hommes, Denis Favier, alors jeune commandant du "  GI  ", pénètre dans l'avion et essuie le feu de l'ennemi. "  Le matin, lors de la dernière répétition, il manquait du monde pour la passerelle. Il a simplement dit “Je viens”, la question ne se posait plus  ", se souvient Roland Môntins, un chef de groupe blessé lors de l'assaut.
> > > > Leur relation n'avait pas démarré sous les meilleurs auspices. Denis Favier  a fait l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr-Coëtquidan et surtout a été directement nommé à la tête du GIGN alors que la tradition veut que le chef passe d'abord par le poste d'adjoint de cette unité d'élite. "  Je n'avais pas accepté son arrivée, avoue M.  Môntins. Un officier saint-cyrien, ça sait tout, lui a cette intelligence de savoir s'adapter. Aujourd'hui, je le suivrais au bout du monde.  "
> > > > Dix-huit ans plus tard, Manuel Valls, alors ministre de l'intérieur, fait de l'ancien patron du GIGN son conseiller gendarmerie avant de le nommer DGGN, le 11  avril 2013. Avec en prime le grade de général d'armée – cinq étoiles. "  La gendarmerie a déjà eu des héros mais Denis Favier est le seul qui soit à la fois un homme d'action et qui soit capable d'administrer 90  000 personnes  ", résume le général de gendarmerie Jacques Morel, qui exerce désormais dans le privé.  
> > > > Un camarade de classe de M. Favier à l'Ecole de guerre à Toulouse complète  : "  Il y a souvent eu un grand flic à la tête de la police nationale. Là, c'est la première fois que les gendarmes peuvent s'identifier à un chef charismatique. Favier, par le biais de Marignane, exerce un ascendant naturel. Je n'ai jamais ressenti une telle solidarité vis-à-vis d'un chef.  "
> > > Aura renforcée > D'autant plus que ce père de quatre enfants, marié à une institutrice, se veut discret – "  il fait l'économie des phrases inutiles  ", résume dans une litote un officier de réserve – et modeste. A un homologue qui, une dizaine d'années plus tôt, avait réalisé une interpellation musclée de voyous de haut vol, il tend la main  : "  Je suis très flatté de te rencontrer.  ""  Cela fait drôle quand c'est quelqu'un qui est monté à Marignane qui te dit ça…  ", se souvient le destinataire de la poignée de main.
> > > > Lorsqu'il était au GIGN, M.  Favier n'offrait pas le café à ses visiteurs dans son bureau, mais au bar de la caserne. "  J'ai été frappé par sa simplicité, son humanisme, résume Richard Cléret, l'un des stewards de l'avion d'Air France qui devait être le prochain otage exécuté par les terroristes à Marignane. Il ne cherche pas à s'imposer, se place au même niveau que tout le monde.  " Une proximité appréciée par la base. "  On a l'impression qu'il s'occupe de nous, confie un gendarme en province. Il ne nous laisse pas tomber. A nos yeux, c'est important.  "
> > > > Paradoxalement, le drame de Sivens a renforcé son aura jusque dans les rangs des frères ennemis. "  Quand il a été à la télé avec toutes ses médailles sur sa chemise blanche et qu'il a dit “Je soutiens mes hommes”, il s'est mis en bouclier, s'est comporté en vrai chef  ", admire un haut gradé de la police en poste à Beauvau. Dans l'hypothèse où il serait sacrifié malgré tout, des gendarmes qu'on ne peut pas suspecter d'avoir été briefés par leur état-major préviennent  : ils "  ne laisseront pas faire  ". Denis Favier était le héros de la gendarmerie, il est devenu son commandeur tout-puissant.
> > Matthieu Suc © Le Monde

9 Re: Quelle HONTE !! le Jeu 11 Déc 2014 - 19:18

Kader HOUSSEL

avatar
Maître-Principal
Maître-Principal
Bien que cette triste affaire soit sur la place publique depuis plusieurs semaines......
Les résultats de l'autopsie de la victime sont restés confidentiels....
Allez donc savoir pourquoi ???

10 Re: Quelle HONTE !! le Ven 12 Déc 2014 - 11:29

sakos42

avatar
Major
Major
Encore et toujours la politique prendra le dessus

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum