Combattants venus de la Mer
Bonjour,
Pour nous rejoindre : "S'enregistrer".
Dès votre inscription communiquer votre identité et matricule.
En fonction de vôtre réponse un modérateur vous contactera, vous recevrez un code d'accès.
Passage obligatoire "Bureau d'Embarquement"
, présentation succincte aux membres du Forum.
Présentez vous dès votre premier message si vous ne voulez pas avoir un compte invalidé.

C'est une politesse qui ne prends que quelques minutes...

Déjà membre ? "Connexion".

Merci de vôtre compréhension.
Amicalement

Pour nous rejoindre merci de vous présenter aux membres dans le bureau embarquement dès réception de vôtre code d'accès et surtout dès vôtre première visite,merci . Les propos racistes et autres manifestations de ce genre sont proscrits et entraînent l'annulation du compte

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Violences en Centrafrique : cinq marsouins du 2ème Rima dans le collimateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

looping974

avatar
Major
Major


Le quotidien Ouest-France a eu la primeur de l’information : « Suspectés de violences physiques à Bangui en 2014, cinq marsouins ont été suspendus ». Dans un communiqué, publié ce samedi en fin de matinée, le ministère de la Défense confirme que « des mesures de suspensions ont été prononcées à l’égard de cinq militaires, auteurs de violences ou responsables hiérarchiques ayant assisté et laissé faire ces violences. Des sanctions disciplinaires ont également été prononcées à l’encontre de quatre militaires, qui tout en ayant eu connaissance des faits n’en n’ont pas rendu compte. »

Cette nouvelle affaire n’a rien à voir avec les précédentes accusations d’agressions sexuelles à l’encontre de mineurs centrafricains, pour lesquelles on ne dispose toujours d’aucune preuve.

Selon Ouest-France, l’affaire actuelle concerne le 2ème RIMa : « C’est l’actuel chef de corps du régiment manceau (il ne commandait pas l’unité lors des faits) qui a alerté, le 28 avril dernier, le chef d’état-major de l’armée de terre, le général Bosser. Il suspectait plusieurs de ses subordonnés d’avoir commis des sévices physiques graves, à Bangui, dans un poste au PK 12 (point kilométrique), dans les premiers mois de 2014. »

Comme l’exige l’article 40 du code de procédure pénale, ces faits ont été signalés aus autorités judiciaires et la section militaire du Parquet de Paris a été saisie. Parallèlement, une enquête de commandement a été lancée et pourrait aboutir à une « éviction de l’institution », selon le ministère de la Défense.

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/violences-en-centrafrique-cinq-marsouins-2eme-rima-dans-collimateur-104018

mike72

avatar
Capitaine de Corvette
Capitaine de Corvette
Le 2ème RIMa a en ce moment des mecs qui font pas mal les cons...
A noter ceux qui étaient à CHAMBERY et qui sortent le FAMAS en sortie de bar.....


_________________


Passionné des COMMANDOS depuis leur création à nos jours. Leurs valeurs, leurs humours, leurs faits, leurs HUMILITE... Des HOMMES attachants, des tous Premiers aux actifs. MERCI A TOUS !!!!
http://commandos-marine.winnerbb.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum