Combattants venus de la Mer
Bonjour,
Pour nous rejoindre : "S'enregistrer".
Dès votre inscription communiquer votre identité et matricule.
En fonction de vôtre réponse un modérateur vous contactera, vous recevrez un code d'accès.
Passage obligatoire "Bureau d'Embarquement"
, présentation succincte aux membres du Forum.
Présentez vous dès votre premier message si vous ne voulez pas avoir un compte invalidé.

C'est une politesse qui ne prends que quelques minutes...

Déjà membre ? "Connexion".

Merci de vôtre compréhension.
Amicalement

Pour nous rejoindre merci de vous présenter aux membres dans le bureau embarquement dès réception de vôtre code d'accès et surtout dès vôtre première visite,merci . Les propos racistes et autres manifestations de ce genre sont proscrits et entraînent l'annulation du compte

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Drian muscle la cyberdéfense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le Drian muscle la cyberdéfense le Ven 16 Déc 2016 - 6:10

looping974

avatar
Major
Major
http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/le-drian-muscle-la-cyberdefense-13-12-2016-2090025_53.php

Jean-Yves Le Drian a fait de l'implication des armées dans la guerre informatique – la « cyberdéfense » – l'un des axes majeurs de sa présence au ministère de la défense. En cinq ans, un milliard d'euros y auront été affectés en sus des budgets antérieurs et en 2019, si les plans sont maintenus, 3 200 personnes seront affectées à cette mission, soit le double du nombre de 2012. Inaugurant à Bruz, près de Rennes, les nouveaux locaux de Direction générale de l'armement Maîtrise de l'information (DGA-MI), chargée notamment de développer les outils de « lutte informatique », Jean-Yves le Drian a évoqué « l'émergence d'un nouveau milieu, d'un champ de bataille cyber, [qui] doit nous amener à repenser profondément notre manière d'aborder l'art de la guerre. De la même manière que l'émergence de l'aviation au début du XXe siècle a profondément transformé la doctrine militaire. » Il a évoqué le rôle des outils informatiques dans la « phase renseignement », qui doit notamment « contribuer à préparer, planifier et soutenir les actions offensives ». S'agissant de la protection des systèmes militaires et de l'ensemble du ministère de la Défense, ce dernier « doit pouvoir disposer d'outils de protection immédiate, éventuellement automatisés en cas d'attaque susceptible de provoquer des perturbations à grande échelle ».
« Entraver »

La lutte informatique offensive n'est pas une nouveauté puisqu'elle était déjà présentée comme une priorité dans le Livre blanc de 2008, mais, cette fois, le ministre a fait plancher ses troupes afin de définir une doctrine en la matière. Celle-ci devrait être prête dans quelques semaines et faire l'objet d'un texte officiel. Pour l'heure, les objectifs de ces capacités d'attaques confiées à la DGSE et aux armées et reposant pour une part sur 400 réservistes opérationnels sont ainsi définis par le ministre : « Nos capacités cyber offensives doivent nous permettre de nous introduire dans les systèmes ou les réseaux de nos ennemis, afin d'y causer des dommages, des interruptions de service ou des neutralisations temporaires ou définitives, justifiées par l'ouverture d'hostilité à notre encontre. En utilisant pour cela des moyens sophistiqués, dont nous sommes parfois les concepteurs et qui doivent résister à tout risque de détournement. C'est aussi un enjeu technologique complexe, mais devenu fondamental. » Le Drian entend donc « entraver » les actions de pirates en les « paralysant ». Dans l'hypothèse où les dégâts provoqués par une attaque informatique s'apparenteraient à ceux d'une offensive armée, il conviendrait alors de mettre en œuvre une « neutralisation, y compris de façon permanente, des infrastructures utilisées pour nous causer des dommages ».
Contre-mesures

Les outils juridiques pour conduire de telles opérations existent depuis la loi de programmation militaire du 18 décembre 2013 et sont repris dans l'article 2321-2 du Code de la défense. Si un État est mis en cause dans ces opérations hostiles, ou si celles-ci transitaient « par le territoire d'un État qui n'aurait pas empêché une telle utilisation, alors même qu'elle visait à commettre un acte internationalement illicite, la responsabilité de cet État pourrait être mise en jeu et justifier l'édiction de contre-mesures. Cela serait vrai dès lors qu'il serait établi que cet État n'a pas pris les dispositions nécessaires (due diligence) pour éviter une telle utilisation. » D'ailleurs, note un spécialiste de ces questions à la défense, les hackers militaires français sont déjà à la manœuvre : « Chaque opération extérieure conduite depuis 2013 inclut un examen de l'apport de la capacité informatique offensive. Celle-ci est intégrée à la planification et effectivement mise en œuvre. »
Cybercom

La grande nouveauté annoncée par Jean-Yves Le Drian réside dans la mise en place d'un commandement militaire de la cyberdéfense, le Cybercom. Initialement, le ministre ne s'était pas interdit de penser à la création d'un état-major spécifique, sur le modèle de ceux des armées (terre, air, marine), mais ce projet n'a pas vu le jour. Il est remplacé par un commandement spécifique, qui aura un statut administratif comparable à celui, par exemple, du commandement des opérations spéciales. Sous l'autorité directe du chef d'état-major des armées. Mais avec une différence de taille : le chef de cet organisme, qui n'a officiellement pas encore été choisi sera un officier général qui « assistera le ministre en matière de cyberdéfense », a précisé Le Drian, ajoutant qu'il était « nécessaire de créer une nouvelle composante au sein des armées pour asseoir notre souveraineté et notre indépendance nationales, et rester ainsi maîtres de notre destin ».

2 Re: Le Drian muscle la cyberdéfense le Ven 16 Déc 2016 - 7:09

cyriaque

avatar
Elève officier
Elève officier
Il est grand temps de s'y mettre vraiment! et de prendre de personnes valable et très forte comme les hackeurs, surtout ceux que l'on a chercher à arrêter, c'est les meilleurs et c'est ce que font les Américains et les russes. Travailler avec et pas contre.

3 Re: Le Drian muscle la cyberdéfense le Ven 16 Déc 2016 - 17:04

Bruno

avatar
Admin
Merci et +1 avec Cyriaque


_________________


Merci de ta visite Invité Wink

Le Troll vous salue bien !
EV du 27/05/69 Mle 056910625 Hourtin, École des Fus cours Fournier BE 137, stage commando, stage para n° Brevet 294243,incorpo à Trépel le 15/01/70 2ème section, PA Arromanches et PA Clemenceau, La Bidassoa et autres fonds plats comme touriste, puis embarquement sur le CDF Cassard le 21/07/71.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum