Combattants venus de la Mer
Bonjour,
Pour nous rejoindre : "S'enregistrer".
Dès votre inscription communiquer votre identité et matricule.
En fonction de vôtre réponse un modérateur vous contactera, vous recevrez un code d'accès.
Passage obligatoire "Bureau d'Embarquement"
, présentation succincte aux membres du Forum.
Présentez vous dès votre premier message si vous ne voulez pas avoir un compte invalidé.

C'est une politesse qui ne prends que quelques minutes...

Déjà membre ? "Connexion".

Merci de vôtre compréhension.
Amicalement

Pour nous rejoindre merci de vous présenter aux membres dans le bureau embarquement dès réception de vôtre code d'accès et surtout dès vôtre première visite,merci . Les propos racistes et autres manifestations de ce genre sont proscrits et entraînent l'annulation du compte

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mali : le véhicule du chef de corps du 1er Spahis était bien visé par les terroristes

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

looping974

avatar
Major
Major
Comme nous le l’évoquions sur ce blog, le VBL (Véhicule blindé léger) du colonel François-Xavier Héon semble bien avoir été directement visé par l’attaque à l’IED (Engin explosif improvisé) sans que la preuve formelle n’ait été établie. L’explosion de l’engin a provoqué, mercredi 21 février, la mort de deux Spahis au Mali. L’officier, chef de corps du 1er régiment de spahis, n’a été que très légèrement blessé dans l’attaque et il reste sur le théâtre à la tête du groupement tactique désert blindé

Le VBL du colonel, sans doute reconnaissable par les antennes spécifiques à la version de commandement, était en cinquième position dans la colonne engagée dans une mission de reconnaissance. L’IED a donc été, selon toute vraisemblance, déclenché à distance sur la base de renseignement fiable. Cela traduit une progression du niveau technique et militaire des combattants ennemis qui ne se contentent plus de déposer des mines explosant au hasard du passage du véhicule.

Deux attaques précédentes, sur lesquels l’état-major des armées n’avait pas particulièrement communiqué, avaient visé des VAB (véhicule de l’avant blindé) pourtant « désilhouettés » afin de les rendre plus discrets. Les Groupes armés terroristes (GAT) s’attaquent en effet aux véhicules de commandement et sanitaires pour affaiblir les capacités humaines de Barkhane. Ces deux attaques avaient eu lieu le 31 août 2017 et le 11 janvier 2018.

Dans les milieux militaires, on craint l’introduction au Mali des menaces que les troupes françaises affrontaient en Afghanistan. Les IED déclenchés à distance en sont un exemple alarmant et les militaires redoutent désormais les attaques « green on blue », c’est-à-dire provenant de soldats locaux en principe alliés, mais travaillant en réalité pour les groupes ennemis. Pour l’heure, aucune attaque de ce type n’a eu lieu au Sahel.

https://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/mali-vehicule-chef-corps-1er-spahis-etait-bien-vise-terroristes-143952

billygironde

avatar
Elève officier
Elève officier
Merci pour le renseignement très important pour la suite et l'attitude de nos soldats.
Pour l'instant c'est TREPEL.
Un oubli sur ton premier post a se sujet:
Sincères condoléances a leurs familles et frères d'armes

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum