Combattants venus de la Mer
Bonjour,
Pour nous rejoindre : "S'enregistrer".
Dès votre inscription communiquer votre identité et matricule.
En fonction de vôtre réponse un modérateur vous contactera, vous recevrez un code d'accès.
Passage obligatoire "Bureau d'Embarquement"
, présentation succincte aux membres du Forum.
Présentez vous dès votre premier message si vous ne voulez pas avoir un compte invalidé.

C'est une politesse qui ne prends que quelques minutes...

Déjà membre ? "Connexion".

Merci de vôtre compréhension.
Amicalement

Pour nous rejoindre merci de vous présenter aux membres dans le bureau embarquement dès réception de vôtre code d'accès et surtout dès vôtre première visite,merci . Les propos racistes et autres manifestations de ce genre sont proscrits et entraînent l'annulation du compte

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La bête d'Omaha (6 juin 1944).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Lun 7 Mai 2012 - 10:27

kanail

avatar
Premier Maître
Premier Maître
Caporal Heinrich Severloh 352e division d'infanterie allemande. Omaha Beach

Heinrich Severloh est né dans une ferme en 1923 à Metzingen en Allemagne. De fait de sa condition familiale, il se prend de passion pour les chevaux.
Engagé durant la WW2 il est d'abord envoyé dans le nord de la France avec son unité avant d'être muté sur le front de l'est.
Grâce à sa bonne connaissance des chevaux, il est muté dans une unité de ravitaillement avec une voiture hippomobile.
Tombé gravement malade, il est conduit dans le coma dans un hôpital Allemand. Après plusieurs semaines, il sort du coma et se rétablit petit à petit. L'Allemagne ne pouvant se passer de ces éclopés malades ou blessés, il rejoint la France le 11 décembre 1943 et est incorporé dans la 352nd division d'infanterie. Là, il devient rapidement l'ordonnance du Lt Frersing avec lequel une grande amitié va naitre.
Dans la nuit du 5 au 6 juin, il rejoint, sous les ordres du Major Pluskat, avec le Lt Frerking la WN 62 et s'installa derrière sa mitrailleuse MG 42 à la droite du poste d'observation.
5 heures du matin, Severloh subit l'enfer sous un déluge de bombes larguées par avions et par mer. Heureusement la plupart des bombes tomberont à l'arrière de la position.
Une fois ce déluge fini, il se réinstalle derrière son MG 42 et commence à tirer sur les Américains qui débarquent des barges.
Il va tirer sans relâche ne s'arrêtant que pour changer le canon de son MG qui chauffe. Les Américains tombent par centaines et l'adj Peith de la 716nd lui apporte des caisses de munitions.
Severloh réalisera qu'il a tiré 12.500 balles de MG 42 et 400 coups de Mauser. Ce dernier était utilisé lorsque les Américains étaient trop prêts. On lui prête près de 2000 morts côté US et sera surnommé "La Bête d'Omaha" Vers 15.30 heures il doit quitter la position car les Américains gagnent du terrain. Ils ne sont plus que 5 sur place, dont le Lt Frerking. Ils quittent la position l'un après l’autre, mais le Lt Frerking tiens à quitter les lieux en dernier lieu. Severloh ne le verra plus car il a été tué d'une balle en pleine tête.
Arrivé à l'antenne médicale, on lui confie la garde de deux paras Américains capturés dans le secteur. L'un deux, Allemand d'origine discute en Allemand avec Severloh qui lui remettra son arme afin de se constituer prisonnier.
Il est interné au camp de Jackson dans le Mississipi et sera libéré en 1946. Il rejoindra la ferme familiale et aida son père aux travaux des champs.
Jamais, hormis son épouse, il ne parlera d'Omaha Beach. De son passé militaire il ne conservera que sa plaque d’identité, mais les cauchemars vont envahir ces nuits.
En 1984 il se confie à un journaliste de la chaine ABC qui est venu le rencontrer chez lui à Celle en Allemagne. Il affirmera "ne pas avoir tué pour le plaisir, mais pour rester en vie".
Il décède le 14 décembre 2006.

voici une des photos (Robert Kappa) qui montre l'emplacement de Severloh.
Les flammes sortant du canon de son MG 42 ont permis à la marine de régler leurs tirs .

2 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Lun 7 Mai 2012 - 11:50

STEW

avatar
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau
kanail a écrit:Caporal Heinrich Severloh 352e division d'infanterie allemande. Omaha Beach

Heinrich Severloh est né dans une ferme en 1923 à Metzingen en Allemagne. De fait de sa condition familiale, il se prend de passion pour les chevaux.
Engagé durant la WW2 il est d'abord envoyé dans le nord de la France avec son unité avant d'être muté sur le front de l'est.
Grâce à sa bonne connaissance des chevaux, il est muté dans une unité de ravitaillement avec une voiture hippomobile.
Tombé gravement malade, il est conduit dans le coma dans un hôpital Allemand. Après plusieurs semaines, il sort du coma et se rétablit petit à petit. L'Allemagne ne pouvant se passer de ces éclopés malades ou blessés, il rejoint la France le 11 décembre 1943 et est incorporé dans la 352nd division d'infanterie. Là, il devient rapidement l'ordonnance du Lt Frersing avec lequel une grande amitié va naitre.
Dans la nuit du 5 au 6 juin, il rejoint, sous les ordres du Major Pluskat, avec le Lt Frerking la WN 62 et s'installa derrière sa mitrailleuse MG 42 à la droite du poste d'observation.
5 heures du matin, Severloh subit l'enfer sous un déluge de bombes larguées par avions et par mer. Heureusement la plupart des bombes tomberont à l'arrière de la position.
Une fois ce déluge fini, il se réinstalle derrière son MG 42 et commence à tirer sur les Américains qui débarquent des barges.
Il va tirer sans relâche ne s'arrêtant que pour changer le canon de son MG qui chauffe. Les Américains tombent par centaines et l'adj Peith de la 716nd lui apporte des caisses de munitions.
Severloh réalisera qu'il a tiré 12.500 balles de MG 42 et 400 coups de Mauser. Ce dernier était utilisé lorsque les Américains étaient trop prêts. On lui prête près de 2000 morts côté US et sera surnommé "La Bête d'Omaha" Vers 15.30 heures il doit quitter la position car les Américains gagnent du terrain. Ils ne sont plus que 5 sur place, dont le Lt Frerking. Ils quittent la position l'un après l’autre, mais le Lt Frerking tiens à quitter les lieux en dernier lieu. Severloh ne le verra plus car il a été tué d'une balle en pleine tête.
Arrivé à l'antenne médicale, on lui confie la garde de deux paras Américains capturés dans le secteur. L'un deux, Allemand d'origine discute en Allemand avec Severloh qui lui remettra son arme afin de se constituer prisonnier.
Il est interné au camp de Jackson dans le Mississipi et sera libéré en 1946. Il rejoindra la ferme familiale et aida son père aux travaux des champs.
Jamais, hormis son épouse, il ne parlera d'Omaha Beach. De son passé militaire il ne conservera que sa plaque d’identité, mais les cauchemars vont envahir ces nuits.
En 1984 il se confie à un journaliste de la chaine ABC qui est venu le rencontrer chez lui à Celle en Allemagne. Il affirmera "ne pas avoir tué pour le plaisir, mais pour rester en vie".
Il décède le 14 décembre 2006.

voici une des photos (Robert Kappa) qui montre l'emplacement de Severloh.
Les flammes sortant du canon de son MG 42 ont permis à la marine de régler leurs tirs .



Incroyable histoire que celle de ce soldat allemand.....Merci pour le partage.

3 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Lun 7 Mai 2012 - 11:54

STEW

avatar
Lieutenant de vaisseau
Lieutenant de vaisseau

4 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Lun 7 Mai 2012 - 13:14

kanail

avatar
Premier Maître
Premier Maître
Bien Stew pour la video.

5 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Mar 8 Mai 2012 - 8:38

Stickers


Maistrancier
Maistrancier
" Heureusement " la plupart des bombes tomberont à l'arrière de la position.

"Malheureusement" aurait été le terme le plus approprié pour les 2000 victimes !

6 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Mar 8 Mai 2012 - 9:46

francis HOURLIER

avatar
Major
Major
merci à vous pour ce récit, j'ignorais l'histoire de ce soldat allemand , 2000 victimes répertoriées pour un seul homme et son MG , c'est énorme , on peut comprendre ces cauchemars , le conflit terminé.

7 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Mar 8 Mai 2012 - 10:51

x


Maître Principal
Maître Principal
c'est à croire que les ricains ont préférés se servir des flammes que crachait la MG
pour régler leurs tirs d'artillerie plutot que de détruire cette arme au tir meurtrier.

8 Re: La bête d'Omaha (6 juin 1944). le Lun 14 Mai 2012 - 14:50

CASTEL Lionel

avatar
Major
Major
Merci pour ce témoignage, qui constitue aussi, dans mon domaine, un témoignage de déclaration de stress post traumatique au combat bien connu aujourd'hui sous le sigle anglo-saxon de PTSD.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum